Modifications liées aux enchères immobilières

par Ibiza-Legal
Affichages : 77

En 2015, la législation relative à la vente forcée de propriétés en copropriété a changé et l'enchère judiciaire électronique a été introduite. Cette procédure se déroule en ligne via le portail d'enchères de l'agence d'État et vise à permettre à un public plus large de participer aux enchères, sans avoir besoin d'être physiquement présent.

Afin de faciliter cette nouveauté, un certain nombre de dispositions ont été modifiées dans le Code de procédure civile. De nos jours, les personnes intéressées peuvent participer activement à ces enchères via ledit portail, à condition qu'elles remplissent certaines conditions. Tous les soumissionnaires doivent préalablement s'inscrire et s'identifier au moyen d'une signature électronique. Des informations détaillées sur les conditions requises pour participer à ces enchères sont disponibles sur: https://subastas.boe.es/infoRegistro.php.

Afin de participer à l'offre, vous devez verser un acompte de 5% du prix de la propriété mise aux enchères. Vous pouvez obtenir des informations supplémentaires, telles que le rapport d'évaluation, via le portail. 24 heures après la publication de la vente forcée sur le portail, l'enchère en ligne a lieu. Les offres sont acceptées pendant les 20 jours calendaires suivants. Une fois la vente aux enchères terminée, une notification est envoyée du portail électronique à la salle d'audience concernée, indiquant qui était le meilleur soumissionnaire. Les soumissionnaires restants sont également nommés, car ils sont autorisés à maintenir leur offre même après l'attribution du bien, au cas où le meilleur soumissionnaire ne paierait finalement pas le montant total dans le délai imparti.

En cas d'absence d'accord entre les copropriétaires sur l'intéressement, la loi sur la compétence volontaire leur offre la possibilité de demander la distribution de la copropriété par voie d'enchères. L'article 400 du Code civil dispose qu '«aucun copropriétaire ne sera obligé de rester dans une communauté. Chacun d'eux pourra demander à tout moment le partage de la propriété commune ». Le tribunal qui se trouve dans le district où se trouve la propriété sera responsable du traitement d'une telle demande, qui doit clairement identifier la propriété et porter en pièce jointe un certificat du registre de la propriété qui établit la situation de copropriété de celui qui la présente. Cette application définira les conditions-cadres de l'enchère.

Par exemple, un prix minimum attendu peut être fixé. Un rapport d'évaluation doit également être présenté, bien que dans ce type de procédure il puisse être d'une importance secondaire, car ce sont les parties concernées qui déterminent elles-mêmes la valeur du bien. Une fois la demande présentée, le tribunal fixera une date pour la vente aux enchères. Pour que la propriété soit attribuée par le biais d'une vente aux enchères en ligne normale, une offre doit atteindre 50% de l'offre minimale. Cependant, dans ce type de procédure, cette stipulation du code de procédure civile n'est pas applicable, car les intérêts des créanciers éventuels n'ont pas besoin d'être protégés. En général, il s'agit généralement de l'un des propriétaires qui conservera la propriété exclusive.

La division d'une copropriété par une vente aux enchères offre aux copropriétaires dont la relation a échoué une solution pour éviter des conflits sans fin sur qui paie la course coûts et qui peuvent profiter de la propriété. Les enchères en ligne et la possibilité de diviser les propriétés en copropriété par le biais d’une vente aux enchères sont, sans aucun doute, des changements importants, qui ont également provoqué une augmentation notable de l’intérêt du public pour les enchères judiciaires.